Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nature à l'oeil

JEAN-FRANÇOIS CLICHE

Le Soleil

 

(Québec) Ecocert. Naturel. Certifié MSC. Sans phosphate. ÉcoLogo UL. SeaChoice. Test 301D. À moins que ce ne soit le 302B? À peu près tout le monde veut consommer de façon responsable, mais quiconque s'aventure sur ce terrain risque de se perdre rapidement dans une véritable jungle de prétentions et de logos pas toujours très parlants - ni fondés. À l'occasion du Jour de la Terre, voici un petit guide pratique pour s'y retrouver.

Pour les produits bio, «c'est un peu plus facile parce que c'est une appellation contrôlée», dit Colleen Thorpe, qui s'occupe de consommation responsable chez Équiterre. «Du moment qu'on écrit "bio" sur l'emballage, ça prend une certification, et ça devient facile d'aller vérifier sur Internet.»

Cela donne tout de même assez de logos différents pour qu'une chatte y perde ses petits, mais il est vrai que le terme biologique est plus encadré que le reste. Le Soleil a visité quatre commerces de Québec (un Metro, un Intermarché, un Costco et un Walmart) cette semaine afin de voir quels sont les labels sont les plus fréquents, et a constaté qu'avec la «magie de la pub», certains mots peuvent effectivement prendre des sens différents d'une étiquette à l'autre.

Ainsi, le terme biodégradable ne veut pas toujours dire la même chose - voir notre capsule «Test 301D». Nous avons également vu des compotes «naturelles» sans aucune certification dans un étalage de produits bio, ainsi que des produits nettoyants de la gamme Sélection Éco se présentant comme respectueux de l'environnement, mais qui n'avaient, dans certains cas, pas la plus petite certification pour appuyer leurs prétentions.

 

«Il y a plein de marketing vert qui se fait à gauche et à droite. [...] Mais un premier truc pour s'y retrouver, c'est d'éviter tout ce qui se dit "vert" ou "naturel" ou "bio" sans rien mettre sur l'emballage pour appuyer ce qu'ils disent», dit Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David-Suzuki.

Pour lire l'article:http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/201604/21/01-4973861-dans-la-jungle-des-etiquettes-vertes.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B13b_politique-verte_503_section_POS1

 

 

Commenter cet article