Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nature à l'oeil

 

Les systèmes solaires thermiques et les systèmes photovoltaïques utilisent tous les deux l’énergie fournie par le Soleil pour fonctionner. On utilisera le terme solaire actif pour désigner ces technologies car l’énergie du soleil est transformée pour fournir de l’énergie électrique ou thermique.

L’énergie du soleil peut également être utilisée sans faire appel à des équipements, on parle alors de soleil passif. Le meilleur exemple est le choix de l’orientation d’une maison lors de sa construction. Les pièces que l’on veut plus chaudes auront plutôt tendance à être orientées vers le sud ou le sud-ouest. Un autre exemple est l’aménagement paysager qui grâce à un emplacement judicieux d’arbres permettra en été d’accentuer le phénomène d’ombre et de rafraîchir ainsi la maison. Ces mêmes arbres pourront également protéger le logement du vent durant l’hiver.

Le solaire thermique est utilisé en priorité pour chauffer de l’eau à des températures de 60°C à 70°C qui est ensuite utilisée pour les habitations. Une installation de ce type est composée de capteurs solaires et d’un chauffe-eau solaire.

Les panneaux photovoltaïques utilisent l’énergie du soleil pour produire de l’électricité. Le mécanisme est assez complexe, mais pour résumer de façon simple, un panneau photovoltaïque fait appel un semi-conducteur (silicium (Si) principalement) qui agît lorsqu’il est exposé à la lumière. La réaction entraîne une circulation d’électrons qui produit un courant électrique.

Un potentiel difficilement calculable

A l’inverse du vent, le potentiel d’ensoleillement du Québec est plus difficile à établir d’une année sur l’autre et il est encore plus difficile de l’établir pour une zone d’habitation bien précise. Le gouvernement du Québec a malgré tout publié un relevé cartographique de l’ensoleillement au Québec afin de donner une idée du potentiel d’ensoleillement aux personnes désirant utiliser des systèmes solaires ou photovoltaïques pour leurs habitations. Ce rapport démontre qu’il est faux de penser que le Canada n’offre pas un potentiel d’ensoleillement suffisant pour subvenir aux besoins d’une habitation.

Inconvénients des systèmes solaires

  • Le prix de l’électricité au Québec actuel ne permet pas à de tels systèmes d’être économiquement rentables. Il est donc difficile de déterminer la durée d’amortissement d’une telle installation. Malgré une durée de vie avoisinant les 20 à 25 ans pour les panneaux solaires ou photovoltaïques, la rentabilité de tels systèmes est difficile à établir d’un point de vue économique.
  • La fabrication des panneaux photovoltaïques demande énormément d’énergie et doit faire appel à des sources d’énergie qui sont la plupart du temps non-renouvelables.
  • Les panneaux photovoltaïques, les panneaux solaires et les batteries ont une durée de vie compris entre 20 et 25 ans pour les panneaux et entre 5 et 20 ans pour les batteries. Il est donc essentiel de penser dès maintenant à des éco-centres susceptibles d’accueillir ces éléments usagés afin de les recycler.
  • L’obligation de modifier ses habitudes énergétiques et l’application de mesures d’efficacité énergétique sont primordiales pour permettre une rentabilité et une durabilité d’un tel système.

Quelques conseils

  • Avant de s’engager dans l’installation d’un système solaire ou photovoltaïque, il est essentiel de déterminer ses besoins énergétiques. Le système ainsi installé sera d’autant plus performant et rentable si cette évaluation est faite correctement.
  • Il faut donc déterminer quels seront les appareils branchés au système et leur puissance. Il est préférable de ne pas utiliser son système photovoltaïque pour chauffer l’eau ou pour le chauffage mais plutôt de faire appel à un système solaire thermique.
  • Les coûts d’installation varient en fonction des appareils branchés et du type d’utilisation des systèmes. Il est donc essentiel de faire le bon choix de système.
  • Dans le cas des systèmes solaires thermiques, il faut tenir compte du besoin en eau chaude de son habitation pour déterminer le nombre de panneaux solaires nécessaires.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article