Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nature à l'oeil

Montréal, le 6 février 2009 -- la Coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau- Eau Secours! donne son appui aux citoyennes et citoyens de Shannon qui intentent un recours collectif contre la Défense nationale et ses sous-traitants en raison de la contamination de la nappe phréatique avec du trichloroéthylène (TCE). 

Le village de Shannon situé près de la base militaire de Valcartier et du Centre de recherche de la Défense nationale est aux prises avec de nombreux cas de cancer. Les citoyens veulent prouver le lien entre ces cancers et le TCE, un puissant dégraissant industriel utilisée dans la fabrication d’armements et considéré comme cancérigène.

Eau Secours! dénonce le fait que les autorités, soit le ministère canadien de l’Environnement et la Défense nationale, avaient été informés du problème en 1978 par une étude faisant état de déversement de TCE dans la nappe phréatique.

De plus en 1999, Environnement Canada, Environnement Québec, Santé Canada et Santé publique du Québec ont été avisés de la contamination de la nappe phréatique à cause de la présence de concentration de TCE 180 fois supérieures à la limite autorisée dans l’eau.

La Coalition s’indigne de la négligence des autorités en place qui ont gardé cette information sous silence et qui n’ont pas prévenu les citoyennes et citoyens de Shannon. Ceux-ci ont bu cette eau contaminée pendant des années sans connaître ce grave problème qui menaçait et qui menace encore leur santé. Ils l’ont découvert par eux-mêmes en 2000.

Selon Martine Ouellet, présidente de la Coalition Eau Secours!, « C'est désolant de constater comment les représentants du gouvernement se cachent pour ne pas avoir à débourser pour réparer leur dégât. N'y a-t-il vraiment personne pour tenir compte de la souffrance occasionnée aux personnes atteintes dans leur intégrité physique et aux familles qui vivent dans l'inquiétude de voir apparaître chez leurs proches les symptômes de cancer ou autres maladies reliées au TCE? ».

Eau Secours! s'inquiète également de la situation  sur les autres bases de tests d'armement par des sous-traitants du gouvernement canadien, tel qu'à Repentigny et à Nicolet et demande à la Défense nationale de publier leur recherche sur l'état et la qualité des réserves d'eau souterraines sous leurs autres bases au Québec. 

Les victimes de Shannon exigent maintenant réparation et la Coalition Eau Secours! demande aux autorités de débloquer les fonds pour la décontamination qui n’est toujours pas amorcée et pour compléter les travaux afin d’approvisionner les citoyennes et les citoyens en eau saine et exempte de TCE.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article