Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nature à l'oeil

Madame Prud’homme,

                À la suite de votre commentaire sur notre blogue, je me permets cette réponse un peu tardive. Nature à l’œil n’a pas informé les citoyens pour deux raisons précises. D’abord, notre organisme est devenu, depuis peu, une coopérative de solidarité en environnement. Nous travaillons bénévolement à ce volet depuis l’automne 2010. N’ayant pas d’employé permanent subventionné par la ville ou par un autre réseau, le temps alloué à certains dossiers n’est pas nécessairement toujours propice à leur avancement dans le temps.

                Pour ce qui est du sujet cité dans votre commentaire, Nature à l’œil n’avait pas l’expertise nécessaire pour exposer quelques points de vue aux citoyens de notre ville. Cependant, nous avons appuyé la démarche citoyenne pour moratoire au point 6 de notre procès-verbal du 26 janvier 2011 (vous pouvez retrouver ce dernier sur notre blogue).  De plus, j’aimerais vous rappeler que je me suis aussi, à titre de conseiller, prononcé sur ce sujet lors d’une séance publique de la ville de Nicolet le 24 janvier dernier (http://www.lecourriersud.com/Actualites/Actualites-locales/2011-01-26/article-2170173/Le-conseil-municipal-divise-a-Nicolet/1 ) et (http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/actualites/201101/26/01-4363752-une-autre-soiree-tendue-a-nicolet.php) .

                Pour ce qui est des gaz de schiste, j’aimerais vous souligner que notre blogue a été précurseur de ce débat en publiant un dossier de Gaïapresse : publié le 18 février 2009  http://naturealoeil.over-blog.com/article-27979589.html. Au moment où les plus grands défenseurs de notre environnement dormaient sur le sujet, nous informions les citoyens sur les dangers d’une telle industrie. Nous avons aussi informé les citoyens le 13 septembre 2010 sur l'assemblée d'information à Bécancour. De plus, si nous avons une trentaine d’articles sur la gestion des matières résiduelles, nous avons aussi un nombre encore plus grand d’articles sur les énergies renouvelables. Cependant, j’aimerais  vous préciser que la gestion des matières résiduelles n’est pas indissociable de l’avenir énergétique du Québec, car son potentiel énergétique est très bien documenté.  

                En espérant avoir répondu à vos interrogations, soyez assuré que malgré le peu de moyens dont nous disposons, la protection de l’environnement de notre ville est toujours d’actualité. Finalement, je suis aussi désolé du retard occasionné aux réponses des commentaires de notre blogue. Nous travaillerons désormais à vous répondre dans des délais raisonnables.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte 15/03/2011 00:44



Bonjour,


Je vous remercie d'avoir pris le temps de répondre et vous souhaite un beau printemps dans un environnement sain.


BP